Altantia débourse 1,056 milliards d’euros pour entrer au capital de Getlink, ex Eurotunnel

Atlantia fait cap vers l’Angleterre. Le 2 mars 2018, la société italienne, détenue en majorité par la famille Benetton, a annoncé détenir 15,49% du capital et 26% des droits de vote de l’exploitant des tunnels sous la manche. Suite à cette opération, la société italienne, leader en Europe de la construction et gestion d’autoroutes, reprend les parts de Goldman Sachs qui a choisi de se retirer de la société française. 

Cette acquisition voit le rapprochement de deux géants des infrastructures de transports.  En effet, Getlink prend en charge près de 20 millions de passagers par ans et 25% du commerce entre l’Europe et le Royaume Uni. Son activité s’étend aussi au domaine du fret ferroviaire avec sa filiale Europorte. Elle ambitionne aussi de développer une interconnexion entre la France et l’île britannique grâce à son projet Eleclink. 

Atlantia, présidé par Giovanni Castellucci, multiplie les opérations et élargit son activé.  Ainsi, il cherche à se positionner comme leader mondial du secteur autoroutier. Il est en effet en négociation pour une offre publique d’achat (OPA) sur l’espagnol Abertis, également gestionnaire de réseaux autoroutiers. L’entrée au capital de Getlink, représente aussi  une porte pour accéder au marché britannique.

Pour en savoir plus :

Les Echos : Les Benetton s’invitent chez l’ex-Eurotunnel 

Corriere della Sera : Atlantia acquista il 15% del capitale di Eurotunnel e presenta utili in crescita

Il Sole 24 Ore : Atlantia si compra il 15,49% di Eurotunnel per 1,056 miliardi

Le Figaro : Atlantia, premier actionnaire de Getlink

 

Pour partager l'article :Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Facebook