Les négociations entre Fincantieri et le tribunal de commerce de Séoul se poursuivent : un accord sur le prix de rachat de STX France a été atteint. Les 66% du coréen seraient cédés pour un montant compris entre 80 et 100 millions d’euros.

L’État français semble cependant toujours envisager une nationalisation temporaire, mesure par ailleurs soutenue par la majorité des candidats à l’élection présidentielle.

 

Pour en savoir plus :

Le lettre de l’expansion : STX France : accord sur le prix de cession à Fincantieri

Le Monde : De droite à gauche, tous unis pour nationaliser Saint-Nazaire !

IREFI : Vente de STX à Fincantieri : Coup de bluff ? L’État français serait prêt à nationaliser les chantiers navals

Pour partager l'article :Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Facebook