Les mélomanes italiens ont maintenant accès au service de musique en ligne de la société Qobuz.

Déjà présent dans neuf pays d’Europe, Qobuz s’élargit vers le sud du continent. La société française, spécialisée dans la diffusion d’enregistrements de haute qualité sonore, ouvre en effet son offre aux marchés italien et espagnol. Créée en 2008 par Yves Riesel et Alexandre Leforestier, elle propose l’accès à plus de 40 millions de titres en qualité CD et 1 millions en Hi-Res (Haute Résolution). Qobuz cherche à se positionner comme une alternative aux plateformes de musique en ligne les plus connues : il offre, au-delà des succès communs, d’autres styles musicaux comme la musique classique ou le jazz. On retrouve ainsi, parmi les titres les plus écoutés, Luciano Pavarotti ou Maria Callas.

Connaissant aujourd’hui une croissance élevée, la société a pourtant traversé des difficultés à ses débuts. Sa stratégie, axée sur la qualité du son et une offre haut de gamme, implique des coûts plus élevés, et ne s’adresse qu’à une fraction du marché. Malcolm Ouzeri, directeur marketing, reconnaissait auprès des Echos que la plateforme « ne s’adress[ait] pas à tout la monde ». En 2015, Qobuz, en redressement judiciaire, est rachetée par Xandrie, société spécialisée dans la culture et le divertissement digital dirigée par Denis Thébaud. La plateforme ne compte alors qu’une fraction des abonnés de ses concurrents : 21 000, contre 6,3 millions pour Deezer.

Xandrie investit 10 millions d’euros, réalise une refonte du site, des applications, lance une campagne de communication, mais conserve l’orientation premium et haute définition de Qobuz. Une stratégie qui semble aujourd’hui payer : malgré les difficultés initiales, la société française a annoncé avoir enregistré une hausse de son chiffre d’affaires de 55% entre 2012 et 2015 et de 30% en 2016. Les abonnés seraient aujourd’hui 100 000, avec un revenu moyen par utilisateur supérieur de deux à trois fois à celui de ses concurrents. L’année dernière, la société enregistrait un chiffre d’affaire de 9,1 million d’euros. Denis Thébaud, aujourd’hui PDG de Qobuz, a présenté son prochain objectif : les États-Unis au printemps 2018. Il espère ainsi atteindre un chiffre d’affaires de 108 millions d’euros d’ici 2020, et enfin dégager un excédent positif.

Pour en savoir plus :

La Tribune : Denis Thébaud (Qobuz) : « Le streaming musical ne peut pas reposer sur la publicité »

La lettre pro : Qobuz, maintenant en Italie et en Espagne

Pour partager l'article :Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Facebook