Economie 4.0 : l’Italie fait partie des 10 pays ayant la plus importante densité de robots industriels

L’Italie est le sixième pays au monde dans la production des robots industriels, comme l’indique la Fédération Internationales de la Robotique (International Fédération of Robotics), et le troisième pays exportateur au monde des robots industriels.

Dans un contexte mondial où l’automatisation des économies s’accélère, la nouvelle moyenne globale de densité robotique dans les industries manufacturières est de 74 unités de robots pour 10 000 employés (contre 66 unités en 2015). Avec 185 unités, l’Italie est très automatisée avec de nombreux robots industriels dans le secteur manufacturier. Le marché vaut aujourd’hui 27 millions de dollars et vaudra selon les prévisions de la Fondation Edison (Fondazione Edison), plus de 150 milliards en 2020. Historiquement, l’Italie avait été déjà un leader dans ce domaine depuis la fin des années 1970, quand la FIAT introduisit le Robogate, un système robotique pour l’assemblage des voitures, développé par Comau,  holding de FIAT et leader mondial dans le domaine des systèmes automatiques de soudure et de peinture.

Cette révolution industrielle se caractérise par l’intégration entre des technologies digitales – tel quels le cloud computing, Internet of Thnigs – et le monde industriel traditionnel. En Italie le marché du smart manufacturing nationale vaut déjà 1,2 milliards d’euros, près de 10% du total des investissements dans l’industrie en 2015, selon les données de l’observatoire Smart Manufacturing du Polytechnique de Milan.

Le succès de la robotisation industrielle s’explique dans une acception plus large de la robotique : la robotique humanoïde, comme la neuro-robotique, sont des secteurs dans lesquels l’Italie est le plus à l’avant-garde à l’échelle européenne. En ce qui concerne la robotique humanoïde plusieurs projets ont été sélectionnés par la Commission européenne pour les financements Horizon 2020, comme CyberLeg développé par l’École supérieure Sainte-Anne de Pise, pour permettre aux personnes qui ont perdu l’usage des jambes de remarcher, ou encore le Dream4Car, un système d’intelligence artificielle développé par l’Université de Trente et pensé pour les voitures autonomes.

Pour en savoir plus:

Robotiko : Robot in Italia, ecco perché siamo all’avanguardia

International Federation of Robotics: Robot density rises globally

I.T.A.L.I.A. GEOGRAFIE DEL NUOVO MADE IN ITALY 2017

Pour partager l'article :Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Facebook