« Nous avons pris en compte l’arrivée de nouveaux entrants qui ont tendance à proposer des tarifs plus bas… Nous sommes prêts à nous battre avec une deuxième marque » ; Flavio Cattaneo, directeur général de Télécom Italia, avait annoncé la couleur il y a deux mois lors d’une conférence de presse.

L’opérateur virtuel (MVNO) low-cost Kena Mobile est né. Doté d’un positionnement tarifaire agressif, il ouvrira une quinzaine de boutiques d’ici à cet été.

L’arrivée de Free sur le marché italien, initialement prévue au mois de février, devrait être décalée à la fin de l’année ; les opérateurs italiens, dont le secteur est particulièrement compétitif (quatre opérateurs, 73 millions de SIM prépayées contre 24 millions d’abonnements seulement), bénéficient d’un sursis de quelques mois pour préparer l’irruption de ce nouveau concurrent qui vise 15% du marché.

 

Pour en savoir plus :

Les Échos : En attendant Free, Telecom Italia lance sa marque low cost

Corriere della Sera : Tim lancia Kena, operatore low cost

Pour partager l'article :Share on LinkedInTweet about this on TwitterEmail this to someoneShare on Google+Share on Facebook